La Gelée Royale Bio, c’est quoi ?

On entend souvent parler de la Gelée Royale Bio, notamment dans la cosmétique ou dans les compléments alimentaires, mais savez-vous réellement ce qu’est la gelée royale ? Et qu’entend-on exactement par Gelée Royale Bio ? Nous vous proposons dans la suite de cet article d’en découvrir davantage sur cette substance à laquelle on attribue tant de vertus.

 

Définiton

A l’instar du miel, la gelée royale est un produit de la ruche, c’est-à-dire qu’elle est produite par les abeilles. Mais pas par n’importe lesquelles. Seules les abeilles nourricières produisent de la gelée royale via des glandes spécifiques et ce, dans un objectif bien précis : nourrir les larves de la colonie durant leurs trois premiers jours de vie. La gelée royale constitue également la nourriture exclusive de la reine durant toute la durée de sa vie. Les abeilles se nourrissent de miel, de pollen et d’eau.

On parle parfois de la gelée royale comme du lait des abeilles, car son rôle est d’apporter les éléments essentiels à la croissance des larves mais aussi d’apporter à la Reine longévité et fertilité. C’est de ce rôle que l’on porte tant de vertus à ce nectar, véritable concentré de bienfaits. La gelée royale se présente sous la forme d’une substance jaunâtre, gélatineuse, à la saveur âcre et acide (le pH est de 4).

 

La production

La production de gelée royale bio est depuis des siècles consommée par l’homme. Autrefois réservée aux empereurs ou aux rois, le nectar des abeilles est entrée dans l’histoire dans les années 1950, suite à la guérison presque « miraculeuse » du pape Pie XII, alors très malade. Mais également après des études scientifiques menées sur des souris qui prouvent les bienfaits du nectar.

Des années 50 aux années 80’s, la gelée royale va rapidement se développer, portée par de prétendues vertus notamment sur la vigueur sexuelle chez l’homme. N’oublions pas également que l’abeille était un symbole utilisé par l’empereur Napoléon comme emblème officiel (avec l’aigle), par analogie à l’ordre qui règne au sein de la ruche.

A ce jour, c’est l’importation qui domine avec près de 99% des 175 tonnes consommées en France, essentiellement pour des raisons de coût. La gelée royale française pèse moins de 2% de la consommation française.

Sa production repose sur un principe simple : extraire la Reine de la ruche et insérer de très jeunes larves dans des cellules pour pousser les abeilles à produire de la gelée royale afin d’élever une nouvelle Reine. Après trois jours, les cellules contenant les jeunes larves sont remplies de gelée royale. Il suffira alors d’extraire la larve et de récolter la gelée royale.

Cette opération est délicate car il s’agit d’extraire la gelée royale cellule par cellule, par méthode d’aspiration. Elle doit être réalisée dans des conditions d’hygiène irréprochables. La gelée royale est alors conservée dans un pot en verre stérile, au frais (entre 2 et 4°).

On estime en moyenne la quantité produite par ruche de 1000 grammes. Bien entendu, cela diffère selon de nombreux paramètres, mais donne une estimation du difficile travail de production et ainsi du coût élevé du produit.

Gelée Royale bio dans la ruche
Larve nourrie à la Gelée Royale

 

La consommation

Il existe de nombreuses façon de consommer la gelée royale bio, en gélule, lyophilisée, transformée avec d’autres ingrédients, en ampoules…
Mais la gelée royale étant une substance fragile qui doit impérativement être conservée au frais (entre 2 et 4°), nous partons du principe que moins elle sera transformée et plus elle sera consommée vite après récolte et mieux elle maintiendra ses propriétés. Ainsi, nous privilégions de consommer la gelée royale brute, c’est-à-dire non transformée, fraîche, c’est-à-dire au plus proche après récolte.

De part son goût particulier, acide et âpre, la gelée royale peu s’avérer difficile à avaler. Elle pourra être consommée avec du miel pour atténuer le goût. Il est recommandé de la consommer à jeûn le matin, à raison d’environ 1 gramme par jour, lors des saisons de transition (automne, printemps).

 

L’origine

Selon une étude menée par FranceAgriMer et le GPGR, 83% des français pensent consommer de la gelée royale produite en France, hors la réalité est toute autre. Seule 1% des 175 tonnes de gelée royale consommée en France est issue de la production française. Les 99% restant proviennent de l’importation, notamment d’Asie. On constate donc une réel problème de perception des consommateurs et certainement un réel problème de transparence de nombreux commerçants.

Logo GPGR

Face à ce problème, quelques producteurs français se sont regroupés pour fonder en 1995 le Groupement des Producteurs de Gelée Royale, le GPGR. Cette association regroupe une centaine d’apiculteurs professionnels, avec l’objectif de promouvoir les producteurs français, garantir un niveau de qualité, faire avancer la recherche scientifique et vulgariser le métier d’apiculteur. La création d’un label « GRF » pour Gelée Royale Française (photo ci-contre) garantit l’origine de la gelée royale et le respect de la charte qualité du GPGR par les producteurs. Rucher Royal depuis ces débuts défend la filière apicole française face aux importations massives non contrôlées, qui n’apportent aucune garantie aux consommateurs. Retrouvez notre Gelée Royale Bio & Française sur cette page.

 

Le prix

La question du prix est fortement liée à la provenance et à la qualité de la gelée royale. Les écarts de prix sont très élevés notamment entre la gelée royale d’origine asiatique et française. Par exemple, les différentes études sur le prix de vente producteur montrent des écarts de 1 à 20 ! A titre d’exemple, un producteur français revend au moins 1000 € le kg de gelée alors que l’importation d’Asie revient à 50 € le kg ! Ainsi, il est impossible de trouver de la gelée royale française à moins de 2000 € / kg sur le marché. (20 € le pot de 10 gr). Le prix devient alors un excellent moyen de vérifier l’origine de la gelée royale. Méfiez-vous alors des offres trop alléchantes.

Nous vous conseillons également de faire très attention à la mention « Gelée Royale Bio » qui n’est pas un critère suffisant pour acheter une gelée royale de qualité. D’une part, parce que les critères BIO ne sont pas tous les mêmes dans le monde mais aussi parce que le bio ne garantit ni l’origine, ni la qualité intrinsèque, ni le niveau de conservation et d’hygiène.

Ainsi, il est préférable d’acheter de la Gelée Royale Française (respect du cahier des charges du GPGR) plutôt que de la Gelée Royale Bio, sans mention GRF, qui n’apporte aucune garantie de qualité.